Elle fait le tour du monde seule et nous raconte

PARTIR en tour du monde seule

Félicité est partie faire le tour du monde seule. Un pari audacieux surtout quand on est une femme. Elle raconte son parcours au blog voyage solo de Monsieur Jetlag. Est-ce facile de partir seule en voyage quand on est une femme ? Elle vous donne tous ses conseils pour voyager seule.

tour du monde seule

Bonjour, en quelques mots, qui es-tu Félicité ?

Bonjour, je m´appelle Félicité, j´ai 35 ans et suis passionnée par les voyages, les gens et leur culture. Avant de partir en Tour du Monde, j´étais directrice commerciale adjointe pour une PME basée en Allemagne et dès que je le pouvais, je partais en voyage pour m´évader le temps d´un week-end ou 1-2 semaines.

Qu’est-ce qui t’a poussé à vouloir te lancer en tour du monde ?

J´étais prise dans une spirale infernale dans mon travail et je n´y voyais pas vraiment d´issue. Je ne “vivais” plus que pour mon travail, je n´avais que peu de temps libre et n´arrivais plus à avoir une balance saine entre vie privée et vie professionnelle. Bref j´avais besoin de soufler, de prendre du recul et surtout un grand besoin de changement de vie. Comme j´avais toujours eu ce rêve de tour du monde, je me suis dit que c´était le moment de partir et de me lancer dans cette aventure.

Pourquoi faire ce tour du monde seule ?

Je suis partie seule car j´avais envie de profiter de cette année de voyage à fond, de ne dépendre de personne, d’être libre et de lâcher prise. C´était l´occasion pour moi aussi de me retrouver et aussi de me prouver que je pouvais le faire.

LES AVENTURES D’UN VOYAGE EN TANT QUE FEMME SEULE

Quelles destinations as-tu planifié en premier ?

Avant de partir en tour du monde seule, je m´étais fixée un intinéraire d´une quinzaine de pays, tout en sachant que c´était beaucoup trop de pays sur 11 mois et que mon itinéraire n´était pas fixe, j´étais prête à le modifier à tout moment. Ma seule certitude était que je voulais commencer par l´Afrique du Sud et l´Inde, car ces 2 pays qui m´attiraient le plus et je voulais vraiment prendre mon temps pour les découvrir.
Mon intinéraire de départ était : Afrique du Sud (1 mois), Zambie (10 jours) , Inde (1 mois) , Sri Lanka (3 semaines), Vietnam (3 semaines), Cambodge (2 semaines), Thailande (1 mois) , Malaisie (2 semaines), Singapour (1 semaine), Philippines (1 mois), iles Fidji ( 1 semaine) Polynesie francaise (2 semaines), ile de Pâques (1 semaine), Argentine (1 mois) , Mexique (1 mois) et Cuba (3 semaines)
Au final mon intinéraire a été : Afrique du Sud (1,5 mois), Zambie (10 jours), Inde (2 mois), France (1 mois), Vietnam (1 mois), Cambodge (1 mois) et Thailande (2 mois), raccourci à cause de la situation sanitaire internationale début 2020.

N’as-tu pas eu peur en tant que femme seule ?

Oui, j´ai eu quelques peurs, ou plutôt des moments d´insécurité pendant mon voyage, surtout en Afrique du Sud et en Inde. J´étais excitée à l´idée de découvrir ces 2 pays, mais j´étais consciente aussi que ça allait être difficile de voyager seule et qu´il faudrait être très prudente.
En Afrique du Sud, rapidement j´ai pris l´habitude de demander à mes hôtes des conseils sur la ville, les endroits à visiter et ceux à éviter et j´appliquais à la lettre leurs recommandations.

Par exemple: ne jamais sortir seule à la nuit tombée, porter des habits amples, ne pas montrer qu´on a des affaires de valeurs sur sois … J´ai gardé cette habitude tout au long de mon voyage et je la conseillerai à tout le monde, en plus de nous rassurer, on obtient souvent des lieux “secrets” à visiter.
Il me vient à l´esprit 2 situations un peu tendue que j´ai vécue pendant mon voyage:

1 – Mon premier jour en Inde a été plutôt effrayant. Je suis partie le matin de l´auberge pour visiter seule le vieux Dehli. En arrivant devant le fort rouge, plusieurs hommes se sont approchés de moi, l´un après l´autre, pour me proposer leur aide pour acheter mon billet d´entrée ou pour me guider dans le chateau. Au bout d´un moment je me suis retrouvée avec une dizaine d´hommes me suivant… Là j´ai eu peur ! J´ai essayé de garder la tête froide, après tout j´étais dans un endroit touristique, il y avait du monde autour de moi. Mais pour me rassurer, j´ai pressé le pas pour essayer de marcher juste derrière des groupes de touristes et ne pas être seule. Pour la visite j´ai du coup pris un guide en achetant mes billets pour etre tranquille. Après coup, je pense que j’´étais plus effrayée par la foule et toutes les histoires que j´avais lues que par la situation elle-même.

2 – Les arrêts de bus en Inde … Je voulais prendre le bus de Mumbai à Pune qui était à 5h du matin. Le chauffeur de taxi m´a déposé au bord de ce qui sert d´autoroute en me faisant comprendre que c´était l´arrêt de bus. Aucun panneau, nuit noire, avec des voitures passants à toute allures et d´autres garées au bord, je peux vous dire que je n´étais pas fière, j´avais mon téléphone dans ma main dans ma poche, prête à appeller la police… Mais le bus est arrivé à cet endroit insolite avec seulement 10 minutes de retard !

Quels sont les dangers de voyager seule ?

Je pense qu’il n’y a pas plus de danger de voyager seule pour une femme que pour un homme, meme si toutefois il est vrai qu’une femme doit être plus prudente et vigilante, mais c’est vrai également dans notre vie quotidienne, pas uniquement en voyage. Par exemple, une femme va devoir faire plus attention à la manière dont elle s’habille, à qui elle accorde sa confiance, aux conséquences de ses actes …

As-tu fait des mauvaises rencontres ?

Non, je n´ai pas fait de mauvaise rencontre, au contraire j’ai faits de nombreuses superbes rencontres. Je dois dire que j´étais méfiante et avais pour règles: pas de soirée trop arrosée, pas de drogue, pas d’amourette.

Préfères-tu les villes ou les campagnes et pourquoi ?

Avant mon tour du monde solo, je préférais les villes, leurs musées et leur vitalité. Mais j’avoue que les villes en Inde et leur tumulte m’ont écoeurées. Maintenant je préfère de loin les petites villes et la campagne. Il y a moins de monde, les gens sont plus accessibles et la nature est à portée d´yeux.

Quels sont tes plus beaux souvenirs ?

Ce voyage a été rempli de tant de belles choses: paysages magnifiques, monuments époustouflants, animaux sauvages … que c’est difficile de choisir. Mais je crois que les plus beaux souvenirs restent les rencontres que j’ai faites tout au long de mon voyage et qui pour certaines d´entre elles sont devenues des amis. Je pense à Elisabeth et Christine, 2 sud-africaines, qui m’ont fait découvrir leurs villes, ou encore à Chip, un américain retraité routard expérimenté, avec qui j’ai voyagé pendant près de 3 semaines. Il y a aussi Clément, un français en tour du monde, que j´ai rencontré à Goa et avec qui j´ai passé des heures à discuter de tout et de rien et surtout, comme nous voyagions dans le même sens, qui m’a fait découvrir des plages magnifiques au Vietnam et au Cambodge. Jennie et son fils Leo, avec qui j’ai découverts le Cambodge. Jessica et Cédric que j’ai rencontrés en Thaïlande en pleine crise du Covid et avec qui nous avons passé 1 mois et demi à nous donner du courage pour la suite de nos périples. Et surtout Dragos que j´ai rencontré sur une île au Cambodge et avec qui je partage ma vie maintenant. Sans oublier tous les autres avec qui j´ai partagé un bout de voyage ou des soirées.

LEs CONseils pour voyager seule

Quels sont les avantages de voyager seule ?

Pour moi voyager seule c´est : la facilité à faire des rencontres et s’ouvrir au monde: Quand on est seule en voyage cela ne veut pas dire que l’on souhaite rester seule. On est plus ouverte auxs rencontre et c’est plus facile d’aller vers des gens. Mais l’inverse est vrai aussi, les gens vont plus facilement vers une personne seule que vers un groupe. La liberté: on est libre de faire ce qu’on veut. Pas besoin de faire de concession ou de discuter pour changer nos plans toutes les 5 minutes si on le souhaite. Apprendre beaucoup sur soi-même et gagner en autonomie et confiance en soi: en voyage solo, on est souvent mis à rude épreuve, il faut prendre ses décisions seul, savoir s’écouter, développer son instinct, apprendre à connaître ses limites.

Comment as-tu géré ton budget ?

À l´aide de différents articles sur Internet, comme le blog Monsieur Jetlag, et aussi grâce au site Tourdumondiste, qui a édité un article sur les budgets tour du monde pays par pays, j´ai pu établir un budget type pour mon voyage, de 30 Euros par jour en moyenne. Je m´étais fixée un budget de 5-10 Euros par nuit pour l’hébergement et environ 10-15 Euros pour les repas, les reste étant pour mes déplacements et les activités.
Au quotidien, je notais toutes mes dépenses dans un fichier excel pour suivre mieux les dépenses. Mais je dois dire que ce n´est pas le plus simple, j´oubliais souvent de prendre le temps de noter mes dépenses. La plupart des amis, que j´ai rencontré en voyage, utilisait des applications sur leur portable, ce qui me semble après coup plus adapté.

Que conseillerais-tu aux femmes ou jeunes femmes qui souhaitent se lancer à l’aventure d’un tour du monde seule ?

Foncez ! Il n´y a pas de bon moment pour partir, mais il faut se sentir prête. Il y a pleins de manières de voyager, mais je vous conseille d’aller le plus possible en auberge de jeunesse, cela vous permettra de rencontrer plus facilement du monde et de ne jamais être seule. Conseil bagage pratique : ça ne sert vraiment à rien de prendre trop d’habits ou de paires de chaussures, mieux vaut se contenter du minimum. Je suis partie avec 18kg d’affaires, c’était beaucoup trop, j’ai donné des habits et chaussures en Afrique et en Inde. Pour les vêtements, ne prenez que des habits dans lesquels vous êtes à l´aise et surtout essayer d´observer comment les locaux sont habillés et de vous adaptez. Dans une ville où toutes les femmes que vous croisez sont couvertes des chevilles au cou, mieux vaut porter des habits longs et amples. N´hésitez pas à demander de l´aide aux personnes dans les auberges de jeunesse, elles seront ravies de vous aider et vous conseiller, ou meme vous apprendre quelques rudiments culturels ou linguistiques de leur pays. D’ailleurs, je vous conseille de vous renseigner sur les pays que vous souhaitez découvrir, mais ne vous fixez pas un trajet. Tout au long de votre voyage, vous allez échanger des infos avec les voyageurs et peut-être changer vos plans en fonction des avis obtenus. Et puis la liberté s´est aussi de ne pas savoir où on sera demain !

Quelle leçon principale pourrais-tu tirer de ce voyage ?

Ce voyage m’a appris à prendre le temps d’apprécier chaque petite chose de la vie, les rencontres, les paysages, les animaux …

Est-ce que ce voyage a changé ta vie ?

Je pense que ce voyage m’a permis de m’apaiser intérieurement, de relativiser mes problèmes et à renforcer mon envie de découvrir le monde de manière plus lente.

As-tu un blog ou des réseaux sociaux où on peut te retrouver ?

Je ne suis pas vraiment active sur les réseaux sociaux, mais je suis sur facebook et serai ravie d´échanger avec celles d’entre vous qui le souhaitent (ou même ceux !).

FIN DE L’ENTREVUE

Le blog voyage solo Monsieur Jetlag espère vraiment que ce récit vous a donné l’envie de partir à l’aventure seule (ou seul), d’exaucer vos rêves les plus dingues, qu’il vous a inspiré ou tout simplement fait rêver …

Encore un grand merci Félicité !

Pour ceux qui ont besoin de conseils pour faire sa valise ou la choisir avant leur tour du monde solo, retrouvez nos articles sur le blog.

Interview réalisée par Monsieur Jetlag

Toutes les photos proviennent du tour du monde de Félicité

Un commentaire sur « Elle fait le tour du monde seule et nous raconte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s